Accueil » Questions fréquentes » Pourquoi le lait (et les produits laitiers) ?

Pourquoi le lait (et les produits laitiers) ?


Cet article fait partie de la série : Pourquoi vegan ?

C’est quoi du lait ?

  • Liquide produit par les glandes mammaires des femelles mammifères suivant un accouchement.
  • Le lait est la meilleure nourriture pour le nouveau-né. Il contient tous les nutriments pour remplir les besoins du petit, et sa composition de transforme pour s’adapter à la croissance du bébé.

Vaches laitières

  • Pour donner du lait et continuer à en produire, une vache doit donner naissance à un veau à chaque année, sinon la production diminue et finit par s’arrêter.
  • À chaque année les vaches sont fécondées artificiellement (par un inséminateur). Un véritable viol à répétition.
  • L’animal est vu comme une simple machine qui transforme la nourriture en lait et en viande.
  • Les vaches sont des numéros, et les producteurs évite de s’y attacher émotionnellement.
  • Les vaches ont une espérance de vie de 15 à 20 ans.
  • Après 4-5 ans de production intensive, les vaches ont de plus en plus de problèmes de santé, elles sont donc envoyées à l’abattoir pour être tuées et transformées en viande hachée.
  • La majorité des vaches reste enfermée dans l’étable toute l’année, et très souvent enchaînées pour ne pas qu’elles se déplacent.

Les veaux

  • Dès leur naissance, les veaux sont séparés de leur mère. Cela crée une importante souffrance psychologique chez la mère et son petit.
  • Les veaux mâles ne produisent aucun lait, alors ils seront nourris quelques semaines avant d’être tués.
  • La mention "viande blanche" associée aux veaux signifie que ceux-ci sont élevés dans la noirceur et alimentés d’une nourriture carencée en fer. On restreint aussi les mouvements du petit pour éviter qu’il s’oxygène trop en bougeant et qu’il se fasse trop de muscles. Cela rendrait sa chair plus rouge.
  • Le veau souffre ainsi d’anémie et vit en situation de stress constant.

Santé et nutrition

  • La consommation de lait animal n’est aucunement nécessaire, sinon celui de la mère pour son nouveau-né.
  • L’industrie laitière dépense des millions de dollars par année en publicité et en commandites d’événements pour faire accroire à la population qu’elle doit consommer du lait.
  • L’industrie laitière est également un puissant lobby auprès des gouvernements, en plus de financer des recherches qui visent à encourager la consommation de produits laitiers.
  • L’humain a besoin de calcium pour être en santé, mais il a avantage à le puiser dans les végétaux.
  • Le calcium contenu dans le lait ne vient pas des vaches, il vient des plantes que les vaches ont consommées.
  • De nombreux problèmes de santé sont associés à la consommation de produits laitiers : otites, allergies, diabètes, surpoids, cholestérol, etc.
  • Les pays qui consomment le plus de produits laitières sont ceux qui souffrent le plus d’ostéoporose.

Des enjeux environnementaux

  • L’élevage est une des plus importante source d’émission de gaz à effet de serre sur la planète.
  • Par leurs processus de digestions (éructations, flatulences), les ruminants (ex. vaches, chèvres, moutons, cerfs, caribous, girafe, bison) émettent une grande quantité de méthane (CH4).
  • Le méthane a un potentiel de réchauffement climatique 72 fois supérieur au CO2 (sur un horizon de 20 ans) [1]
  • Le Québec compte pour 40% de la production laitière du Canada, soit plus de 400 000 vaches.
  • Tous ces animaux à nourrir impliquent d’immenses superficies de terre à cultiver. On parle d’environ 1 hectare par vache.

Cet extrait du documentaire québécois La face cachée de la viande résume bien plusieurs enjeux éthiques et alimentaires :

Des alternatives santé et écolo

  • De nos jours, on retrouve une grande variété de lait végétaux dans les supermarchés et les épiceries naturelles (lait d’amande, de soja, de riz, de chanvre...).
  • Il faut opter autant que possible pour les produits biologiques, et éviter les organismes génétiquement modifiés (OGM).
  • On peut facilement faire son propre lait végétal.
  • Pour remplacer le fromage
  • Pour remplacer le beurre
  • En ayant moins d’animaux d’élevage, on libère des terres que l’on peut consacrer à des cultures pour consommation humaine (légumineuses, légumes, fruits, céréales, noix) ou pour la faune & la flore naturelle.

À méditer

  • L’humain est la seule espèce animale qui continue à boire du lait après le sevrage.
  • L’humain est la seule espèce qui boit le lait d’une autre espèce.

À lire : DESAULNIER, Élise. Vache à lait, Dix mythes de l’industrie laitière. Éditions Stanké, 200 p.


[1« Climat : alerte au méthane » de Benjamin Dessus publié dan Le Monde, samedi 6 décembre 2008. www.global-chance.org/spip.php?article107

1 Messages

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Recette au hasard


Choix de recettes

Accompagnement ( 5 ) Déjeuner ( 7 ) Dessert ( 10 ) Plat principal ( 22 ) Sans cuisson ( 4 ) Sans gluten ( 24 ) Substitut ( 2 )

Question fréquente

«
Pourquoi les oeufs ?
»

Livres


Rechercher

Campagne Pizza Végane

Infolettre

Inscrivez-vous à l'infolettre (mensuelle)


Supporter Vegan Québec